Tran  Luong

Tran Luong

~

Tran Luong (1960, Viêt Nam du Nord), arts visuels 


Tran Luong est une figure majeure dans le développement d’un espace critique pour l´art contemporain au Viêt Nam du Nord. Il réalise des oeuvres innovantes dans les nouveaux médias. Il a également fondé de nombreux espaces pour un art alternatif, des collaborations, et accompagne une nouvelle génération d’artistes dans un contexte de censure et de conformité culturelle.

 

Compte rendu du Comité des Prix Prince Claus 2014

Avril 2014


Artiste visuel et de performance, Tran Luong (1960, Hanoi) est également un commissaire indépendant et une figure majeure dans le développement d’un espace critique pour l´art contemporain au Viêt Nam du Nord. Il était parmi les premiers artistes locaux à expérimenter avec la performance et la vidéo, et son œuvre artistique est enracinée dans cette expérience locale. Son travail est un réquisitoire contre les héritages sociopolitiques et les politiques qui répriment la liberté d’expression. Il offre une réflexion sensible sur les effets de l’idéologie sur le corps, en particulier sur l’internalisation de la répression politique pendant l´enfance, comme on le voit dans l´œuvre Lâp Lòe (2007-2013). 

 

Soucieux de créer des opportunités pour les artistes, Tran a cofondé le Gang of Five (1983-1996), qui organisait tous les mois des expositions dans des espaces alternatifs. En 1998, il cofonde Nhasan Studio, premier espace d’art expérimental géré par des artistes au Viêt Nam du Nord, et durant les quatre premières années, il est le commissaire de la plupart des expositions. Directeur-fondateur du Hanoi Contemporary Art Centre national en 2000, il démissionne en 2003 pour protester contre la corruption du gouvernement.

 

Déterminé à acheminer l'art vers les populations pour générer des débats sur les modes de vie, il initie des projets collectifs tels que le Mao Khê Art Project qui propose des workshops avec la communauté rurale des travailleurs de mines, ou encore On the Banks of Red River (Sur les rives du fleuve rouge) qui organise des performances interactives dans un quartier pauvre de Hanoi.

 

Généreux accompagnateur des jeunes et commissaire d’expositions locales et internationales, Tran Luong n’est pas un simple curateur : il encourage les artistes à repousser leurs limites, négocie la censure avec les autorités, crée des échanges et des collaborations entre les deux Viêt Nam et avec d’autres pays de la région, ramène des artistes de la diaspora et héberge des artistes étrangers.

 

La Fondation Prince Claus rend hommage à Tran Luong pour ses œuvres émouvantes qui critiquent la répression, mettent en avant la résistance humaine et accroissent l’influence des personnes individuelles par l’action personnelle et l’autoréflexion ; pour son énergie et son dévouement en vue du développement des espaces, des initiatives, des réseaux et des communautés pour les performances et les arts de la vidéo au Viêt Nam et dans la région ; pour le soutien qu’il apporte aux façons de voir différentes dans un contexte de censure et de conformisme ; et pour son engagement en faveur de la liberté d’expression, le dialogue international, l’enrichissement collectif de la communauté et pour l’inspiration qu’il représente pour les jeunes générations.