Orquesta de Instrumentos  Reciclados Cateura

Orquesta de Instrumentos Reciclados Cateura

Orquesta de Instrumentos Reciclados Cateura (2006, Cateura) est un jeune orchestre qui change la vie. Unique en son genre par l’utilisation ingénieuse de modestes moyens locaux, c’est un véritable rayon d’espoir et de fierté pour la communauté locale. Cateura est bâti au sommet d’un site d’enfouissement des déchets, à six kilomètres à l’ouest d’Asunción. Plus de 1,5 tonnes de déchets solides y sont déversés chaque jour. La plupart des familles, enfants compris, travaillent comme recycleurs pour gagner leur vie. Dans ce contexte difficile, Favio Chávez, un ancien professeur de musique travaillant comme ingénieur en environnement, a entrepris de donner des cours de musique aux enfants.

            Au départ, les musiciens en herbe jouaient sur des instruments appartenant à Chávez, mais vu l’augmentation du nombre des élèves, il fallait davantage d’instruments. Les moyens financiers étant inexistants, Chávez a utilisé des matériaux de rebut pour les transformer en instruments de musique avec l’aide de la communauté et grâce à l’ingénuité de ses habitants : des capsules de bouteille sont devenues des clés pour un saxophone, des tuyaux galvanisés des flûtes, et de vieux bidons des caisses de résonance. Aujourd’hui, les 30 adolescents qui composent Orquesta de Instrumentos Reciclados Cateura jouent avec fierté du Mozart, de la musique latino-américaine ou les Beatles sur leurs excellents violoncelles, clarinettes ou trombones – tous les instruments que l’on trouve dans un orchestre de qualité.

           L’orchestre se produit en moyenne une fois par semaine au Paraguay, aussi bien dans des concerts régionaux que lors de festivals internationaux. Plus de 120 enfants suivent les classes de musique gratuites et aspirent à entrer dans l’orchestre et de nombreux habitants de Cateura participent aux activités.

            La Fondation Prince Claus rend hommage à Orquesta de Instrumentos Reciclados Cateura pour la musique et la joie qu’il apporte à un grand nombre de personnes ; pour le caractère innovant et communautaire de leur collaboration ; pour la création de nouvelles possibilités et le dépassement de circonstances difficiles en utilisant les moyens disponibles sur place ; pour l’estime de soi, le sentiment de fierté communautaire et la cohésion sociale qu’il génère par le biais de l’expression musicale ; pour sa démonstration que la culture est un besoin fondamental et que la pauvreté matérielle n’est pas forcément un obstacle à une vie culturellement riche.